Les Voiles dans le Vent

Oui nous avons un voilier, mais non, aucun d’entre nous n’a déjà fait de la voile dans un moment ou l’autres de notre vie, nous n’avons même jamais fait l’expérience de la voile sur un monocoque.Samedi avant – midi, objectif de la journée terminé, parce que nous avons comme politique de ne travailler que les avant-midis, l’après-midi c’est pour relaxer et profiter du voilier. La température est maussade mais rien d’inquiétant à l’horizon. Le diner terminé, David nous lance à moi et Xander, son fils, « Bon vous êtes prêt ? On part au large et on essaie les voiles ?  Moi je fais ma dur à cuire et je repond : Il était à peu près temps, mais dans le fond de moi, j’étais nerveuse en ciboulot !!! Nous avons notre voilier depuis la mi-juillet et nous avons sortit une seule fois à moteur avec des amis du quai qui nous on proposer d’être nos guides pour notre premier expérience. Donc notre expérience voilier, ce limitait à ça !!

Juste le fait de décoller du quai, avec un Voilier si gros, un autre stationner devant et parfois quelque spectateur, et bien c’est tout qu’un stress à gérer. En plus,  notre marina Lighthouse à Rouses Points, a été victime de l’ouragan Irène en 2011, donc plusieurs débris son au fond de l’eau incluant malheureusement de gros blocs de béton. Notre tirant d’eau est de 5,2 pied, alors nous devons être très très prudent pour ne pas accrocher le fond sur ces gros blocs sous l’eau tout autour de notre voilier. Et ce, même après avoir décoller aisément du quai, il faut suivre un chemin très précis pour éviter de toucher le fond.

Première étape nous avons analysé chaque lignes et chaque poulies, afin de déterminer leur utilité à chacune, nous avons ensuite observé les réactions possible de la voile une fois que nous la déploierons. Finalement, court en avant court en arrière, regarde la réaction du vent sur les voiles, tourne d’un côté tourne de l’autre. Nous avons même espionné les autres voilier tous près avec les jumelles pour déterminer de quel côté nous devions mettre les voiles ou à quel moment.

img_0590

Une fois le Genoa levé (la plus petite des deux voiles), pourquoi pas ouvrir la grande voile !! Le niveau de l’eau du Lac Champlain à certain endroit est très peu profond, alors surveille le niveau de l’eau, la direction et la vitesse du vent, vérifie la réactions de chacune des voiles !! C’est toute qu’un sport !!!

img_0623

 

L’impression de comprendre ce qui ce passe et d’être en harmonie avec la nature. Arrêter le moteur, profiter du silence et admirer notre réussite. Savourer notre autonomie. Ce regarder sans rien dire et réaliser que nous sommes prêt. Réaliser que ce n’est pas impossible et que malgré notre manque de connaissance nous y arriverons. Sourire sans raison en regardant vers l’avant. Sans même ce le dire nous pensions à la même chose, si seulement nous étions déjà dans le sud !! Le lac Champlain est un très beau lac mais si seulement l’eau étais déjà turquoise, la chaleur déjà intense et notre projet déjà en branle !!! Je me souviendrais toujours de ce que David m’a dit suite à cette belle journée, il m’a dit Marie je pense que nous sommes prêt. Nous avions eu la même réflexion, et notre verdict était le même : NOUS ÉTIONS PRÊT !!!

Cette année pas encore , nous avons encore beaucoup de chose à régler avant notre départ, mais par contre si nous arrivons à faire tous ce qu’il faut faire avant de partir et bien l’été prochaine pourrait bien être le début d’une belle aventure pour nous !!

Nous n’avons pas Toute Notre Vie, pour Changer Notre Vie !!

Mary, Sailing with Lusca

8 réponses sur « Les Voiles dans le Vent »

Les commentaires sont fermés.